Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 juin 2013

Interview sur l'espace - CNES Webmag - Avril 2009


Interview à Webmag n°41, le mensuel du CNES (Centre National d'Etudes Spatiales).
Jean Michel développe quelques idées sur le thème suivant: "Ma musique a toujours été liée à l'espace."

11:32 Publié dans Interviews / Presse | | Tags : 2009, espace |  Facebook | | |

06 juin 2013

Jean Michel Jarre élu Président du CISAC à Washington DC

droits d'auteur,2013,cisac
Comme pressenti, Jean-Michel Jarre vient d'être élu président de la Cisac, la Confédération internationale des sociétés d'auteurs et compositeurs, le réseau mondial qui rassemble les sociétés de gestion collective nationales comme la Sacem en France.
Le musicien français était cette semaine à Washington pour le quatrième Sommet Mondial des Créateurs, qui réunit artistes, sociétés d'auteurs et représentants des différentes industries culturelles (musique, édition, peinture, sculpture...) et aborde notamment la problématique du droit d'auteur dans l'économie numérique. Nous l'avons interrogé sur le sens de son engagement et sa vision des problèmes actuels.

Lire la suite sur L'expansion/L'express
Photo : J-P Pelissier

04 juin 2013

Dans les coulisses de la tournée anglaise 2010 de Jean michel Jarre

Korg pa-500


Article réalisé le 9/10/2010 à bord du bus de la tournée <2010> de Jean Michel Jarre. Le journaliste de Paris-Match a suivi le musicien sur la route de Manchester à Birmingham.

Douze heures. Le concert de la veille s’est bien passé. « A Londres, 15 000 personnes, 12 000 à Manchester, c’est du jamais-vu, s’extasie Jean Michel Jarre grimpant dans son bus. Connaissez-vous d’autres musiciens de chez nous qui attirent autant de monde ? » Mi-ironique, mi-déçu, le pape de l’électronique française est sur les routes depuis un mois pour présenter son « World Tour », soit 150 concerts autour du globe, qui passera par tous les continents. Ces quelques dates européennes lui servent de rodage.

13 heures. Le bus s’ébranle en direction de Birmingham. Jarre prépare son thé. Ce n’est pas un matinal, il a ouvert l’œil seulement deux heures plus tôt. Avec ses trois musiciens, ils refont le film de la veille. « Dominique* s’est complètement laissé aller. Je ne savais plus où j’en étais. » Pierre Garnier, son homme de confiance, lui fait part de quelques remarques. « Quand tu as évoqué la mémoire de ton père, toute la salle s’est tue. C’était très émouvant. » Maurice Jarre, avec qui Jean Michel a longtemps été fâché, est décédé en mars dernier pendant les répétitions. « Cela a complètement chamboulé mon emploi du temps et mon cerveau. Je ne m’y attendais pas vraiment, même si je savais qu’il ne serait pas éternel. Heureusement, nous étions réconciliés, grâce à ma femme. »

15 heures. Dans sa chambre, au premier étage du bus, noyée de rose et de rouge, Jarre s’isole pour travailler à son prochain album (+). «Je ne sais pas encore sous quelle forme cela sortira. Le CD a fait son temps, mais est-ce que je me contenterai d’Internet pour autant ? Je réfléchis. » Son Korg PA 500 ne le quitte jamais, « C'’est l’instrument avec lequel je compose le plus. Depuis toujours ».

17 heures. Le convoi arrive enfin à la salle où aura lieu le concert du soir. Pas le temps de passer à l’hôtel, il faut déjà se lancer dans les balances. « A Manchester, nous n’avons pu faire que vingt minutes de réglages. Cela accentue le stress. » Du coup, les musiciens prennent une bonne heure pour peaufiner les enchaînements ou les jeux de lumière. « J’ai envie de faire évoluer ce spectacle. Pour l’heure, je tâtonne encore. J’aimerais pouvoir interpréter des morceaux différents tous les soirs. C’est l’enjeu que je me suis fixé pour la tournée française [de 2010]. »

18h30. Dans sa loge, sobrement décorée, Jarre évoque ses projets. « J’ai envie que les concerts français soient complètement exceptionnels. Je n’ai pas fait ce genre de shows depuis des années en France. Alors que je suis reconnu dans le monde entier, j’ai un sentiment de manque avec mon propre pays. Je souhaite que tous ceux qui ont aimé la Concorde ou la Défense soient de ­nouveau éblouis. » Après un bref repas avec l’équipe, Jarre s’enferme un quart d’heure, le temps de se changer. « Je n’ai pas besoin d’une concentration maximale. Parfois, quand je monte sur scène, c’est comme si je grimpais sur un ring de boxe. J’ai encore des choses à prouver ! » dit-il en se servant une rasade de saké.

20h03. La salle remplie aux trois quarts est plongée dans le noir. Aussitôt un triangle de laser se dessine sur la scène, duquel sort Jarre. La foule frissonne...

22h10. Après avoir revisité tous ses classiques, et ressorti sa harpe laser du placard, Jarre revient pour interpréter «Oxygène IV*», le titre qui l’a rendu célèbre en 1976. ­Sautillant derrière ses claviers, il sourit comme un gamin. Qu’il ne cessera ­jamais d’être.

00:00 Publié dans Après-concert | | Tags : 2010, paris-match |  Facebook | | |

03 juin 2013

Metamorphoses Press Kit (2000)


Voici la vidéo du dossier de presse (matériel mis à disposition des journalistes) pour la sortie de l'album Métamorphoses en 2000.

10:20 Publié dans Interviews / Presse | | Tags : 2000, métamorphoses |  Facebook | | |

01 juin 2013

Le 19 juin 2013 à Paris, un documentaire comprenant Jean Michel Jarre

musique concrète,jeremie carboni,jean michel jarre,documentaire


Le 19 juin 2013, la Gaîté Lyrique diffusera le documentaire "Musique(s) électronique(s) : la musique concrète et sa descendance" en présence de son réalisateur Jérémie Carboni.
Il s'agit d'une évication de cent ans de "musique concrète" depuis le "Manifeste des bruits" de Luigi Russolo en 1913, jusqu'aux travaux les plus récents en passant par la GRM de Pierre Schaeffer.
Jean Michel Jarre fait partie des grands témoins qui sont réunis sur ce documentaire où s'expriment aussi François Bayle (l'"inventeur" de la musique acousmatique), Michel Chion (théoricien, compositeur, qui fut membre du Groupement de Recherche Musicale), Christian Zanési (actuel directeur adjoint du GRM) ou les musiciens Émilie Simon, et Moriarti.

Rendez-vous sur le site de la Gaîté Lyrique pour en savoir plus.

22:46 Publié dans Reconnaissances | | Tags : musique concrète |  Facebook | | |